Sélectionner une page

Outre la découverte d’un passé historique émouvant, d’une nature foisonnante et d’une faune remarquable, voyager en Afrique du Sud est une opportunité unique de réaliser un séjour de bien-être du corps et de l’esprit. Lors de leurs vacances, les estivants seront invités à expérimenter le Vunkuwa ou massage africain. Il s’agit d’une pratique issue des thérapies manuelles traditionnelles sud-africaine. Littéralement, le mot Vunkuwa signifie « courant d’énergie ». La bonne circulation de cette énergie dans le corps peut être perturbée par le stress. Il consiste donc à la restauration de l’équilibre énergétique en réalisant des massages tissulaires profonds se portant sur les points énergétiques, les muscles, et même, sur les os. À noter que cet art de guérison utilise de l’huile végétale ou de crème à base de produits naturels locaux comme l’ail sauvage, l’eucalyptus, le buchu ou encore la carotte sauvage.

Les bienfaits et les vertus de cette pratique ancestrale

Les personnes qui ont des troubles liés à la tension nerveuse et au stress ne devraient pas manquer le Vunkuwa durant leurs voyages en Afrique du Sud. Outre l’harmonisation du courant d’énergie, ce type de massage traditionnel optimise également l’échauffement corporel ainsi que la relaxation. Il favorise aussi le stimulus des cordons postérieurs médullaires. À cela s’ajoutent les bienfaits et les vertus thérapeutiques des plantes et des huiles biologiques africains.

Il faut savoir que le Vunkuwa adopte pas moins de 400 mouvements, à réaliser en fonction de l’effet recherché. Il utilise les coudes, les poings et la paume des mains. Le massage est pratiqué sur la peau nue enduite d’huiles ou de crèmes. Les effleurements profonds ainsi que les remous permettent d’échauffer le corps, mais aussi de masser les os de la colonne vertébrale. Les effleurages légers, quant à eux, sont destinés à soulager les tensions musculaires. Enfin, il y a le palper-rouler qui sert à la stimulation des points énergétiques.

Comment se déroule une séance de Vunkuwa ?

Selon les besoins thérapeutiques des patients effectuant un voyage en Afrique du Sud, le massage Vunkuwa dure entre 30 minutes et 1 h. Pendant la séance, le praticien recourt à quelques-uns des 400 mouvements.

Durant le soin, le client se couche sur le ventre tout en étant recouvert d’un pagne de coton tissé appelé Fani. Durant une dizaine de minutes, le spécialiste masse vigoureusement le patient des pieds à la tête. Ici, l’objectif est de débloquer les zones présentant des tensions, mais aussi de faire recirculer les énergies. Ensuite, il applique rapidement l’huile sur la face dorsale en réalisant un mouvement rapide composé de frottement et d’étirement. À l’aide du coude et les articulations des doigts, le masseur travaille le dos en réelle profondeur. La face ventrale est, en outre, massée avec la même intensité, mais avec plus de douceur au niveau du visage et du décolleté.