Sélectionner une page

Lorsque vous devez configurer une adresse email sur un nouvel appareil, un choix s’offre à vous : POP ou IMAP ? Cet article vous présentera les différences entre les deux protocoles.

POP vs IMAP, lequel utiliser ?

Au quotidien dans mon travail, je préfère utiliser l’IMAP pour consulter mes messages car il m’autorise à accéder à mes emails partout dans le monde et mes emails restent sauvegardés sur le serveur.

Le protocole POP3 est plus pratique si vous disposez d’un espace d’hébergement réduit ou si vous n’utilisez votre adresse email que sur un seul ordinateur, smartphone ou tablette.

Le POP (Post Office Protocol)

Le POP est un protocole qui existe depuis 1984 avec le POP1, qui fût remplacé en 1985 par le POP2 et en 1988 par le POP3, le protocole qui est actuellement en service.
Malgré son âge « avancé », il demeure très utilisé par les internautes.

Son fonctionnement est simple
Les emails sont téléchargés depuis le serveur web sur votre ordinateur. Une fois ceux-ci récupérés, vous pouvez les supprimer, copier ou modifier. Si une autre personne utilise la même adresse email que vous sur un autre ordinateur, elle ne pourra pas savoir si vous avez déjà répondu au message ou si vous l’avez supprimé. C’est bien ça le gros défaut du protocole POP3 : l’absence de synchronisation entre les devices.

Même s’il est possible d’autoriser le client mail (Outlook, Thunderbird…) à laisser une copie du message sur le serveur, dans la majorité des cas, le client se connecte, récupère le message et le supprime du serveur.

L’IMAP

IMAP a été créé en 1986 et à cette époque, nous n’imaginions pas encore la tendance « cloud » de toutes nos applications.

L’IMAP agit comme un « miroir »

Ce protocole ne supprime pas les emails sur le serveur après leur téléchargement sur le client. Il va conserver les réponses, le statut des emails (lu, non-lu…) et enregistrer toutes les autres actions. Cela veut dire que vos emails seront parfaitement synchronisés, sur tous vos appareils, où que vous soyez.

Je vous recommande donc d’utiliser le protocole IMAP, si votre hébergement possède suffisamment d’espace.