Sélectionner une page

Au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer pas mal d’auteurs et de faire dédicacer pas moins de neuf livres. Et parmi ces auteurs, il y a Flore Vesco, auteure du roman jeunesse « De cape et de mots » dont je n’avais entendu que du bien.

« Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues … et tente de déjouer un complot. »

Dans ce roman, on rencontre Sérine, jeune adolescente qui vit avec ses parents et ses nombreux petits frères dans un château en ruine. Ses parents sont effectivement sur la paille, à tel point qu’ils ne peuvent pas payer de médecin pour venir en aide au père de Sérine, qui tombe malade, et qui décède alors brutalement. Dès lors, pour la mère de Sérine une seule solution possible afin de remédier à la situation : marier Sérine !

Néanmoins, Sérine ne l’entend pas de cette oreille et décide de partir à la Cour tenter sa chance pour devenir demoiselle de compagnie. Mais entre une Reine capricieuse, orgueilleuse et hautaine et les autres demoiselles de compagnies toutes aussi désagréables les unes que les autres, pas évident de se faire une place. Mais Sérine va malgré tout réussir, grâce à son esprit futé et ses tours de passe-passe, à se faire connaitre et apprécier sans même que la reine ne s’en rende compte. De là, elle va découvrir que certaines choses pas tout à fait nettes se trament à la Cour … Heureusement, Sérine est là pour y remédier ! 

A mon sens, ce roman jeunesse est une totale réussite ! Exceptés les quelques petits anachronismes que j’ai pu relever (peut-être est-ce fait exprès par l’auteure), tout est absolument délicieux. J’ai particulièrement aimé les deux personnages principaux : Sérine et Léon. L’auteure a véritablement réussi à me faire m’attacher à eux. J’avais envie de leur venir en aide par moments, et de les sortir de leurs galères à d’autres. Mais les autres personnages sont eux aussi intéressants et bien travaillés. Ils ont chacun leur personnalité et leurs traits de caractère qui les rendent distincts les uns des autres. Je pense notamment au secrétaire ou même au Roi.

Quant au rythme, il est absolument parfait ! Il ne se passe pas un seul chapitre où il ne se passe pas quelque chose. Il y a sans cesse des rebondissements et c’est ce qui rend cette lecture tellement addictive. On a toujours envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite, comment Sérine va s’en sortir et surtout, quel va être le fin mot de l’histoire !

D’ailleurs, j’ai particulièrement apprécié le dénouement. Je n’aurais pas aimé que le livre se termine autrement mais pour autant, n’allez pas croire que je m’y attendais. La fin m’a véritablement étonné, dans le bon sens du terme. Et si il y a bien une chose que j’apprécie quand je lis un roman, c’est que la fin me surprenne !

Enfin, ce qui rajoute inexorablement du charme à ce roman, c’est son époque ! La période médiévale… j’adore ! En plus l’auteure a emprunté pas mal de vocabulaire de l’époque, ce qui rend cette histoire encore plus attrayante quand, comme moi, vous adorez cette période de l’histoire.

En clair, c’est une véritable réussite et je recommande ce livre à tous, de 9 à 99 ans !