Sélectionner une page

Les coupes menstruelles sont-elles dangereuses ?

En juillet dernier, une étude scientifique a fait couler beaucoup d’encre dans la presse. Les journaux ont rapporté de l’analyse que la coupe menstruelle pourrait favoriser la croissance du staphylocoque responsable du syndrome du choc toxique. Cette protection périodique de plus en plus prisée par la femme française serait donc dangereuse pour la santé ? Cela n’est pas si sûr. Les scientifiques qui ont rédigé l’étude ont souhaité apporter plusieurs précisions. On fait le point sur les dangers de la coupe menstruelle.

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?

Le syndrome du choc toxique est une maladie rare provoquée par le staphylocoque doré. Aiguë et potentiellement mortelle, cette affection progresse dans le corps et s’étend d’organe en organe en attaquant le bon fonctionnement des tissus. Les symptômes du SCT sont semblables à ceux d’une forte grippe. La maladie est déclenchée par une ouverture du corps sur l’extérieur telle qu’une plaie sur la peau ou le vagin par exemple.

Tampons, coupes menstruelles et SCT

En début d’année, avec la diffusion d’un documentaire sur France 5 une polémique a défrayé la presse en ligne : les tampons hygiéniques favorisent-ils les chocs toxiques ? D’après le film, le tampon, empêchant l’évacuation du sang des règles favorise l’apparition de SCT en offrant au staphylocoque un bouillon de culture dans lequel il peut se développer. La coupe menstruelle apparait alors comme une solution hygiénique face à ce risque.
Mais en juillet, une nouvelle étude change la donne. Des chercheurs d’un centre de recherche Lyonnais publient leur étude sur le sujet. D’après les articles de presse, finalement le tampon ne présente pas de danger mais la coupe menstruelle est particulièrement risquée ! A la publication de nombreux articles, les chercheurs ont souhaité intervenir pour préciser leurs résultats et expliquer que l’interprétation des résultats par les journalistes est faussée comme l’affirmait des fabricants de coupes menstruelles tels que Meluna.

La coupe menstruelle ne présente pas risques majeurs

Le scientifique précise ainsi que l’étude a « été mal comprise » et que la coupe menstruelle ne présente pas de risques particulièrement élevés. La possibilité d’un syndrome de choc toxique n’est pas inexistante mais reste extrêmement rare.
Il faut évidemment respecter quelques règles d’hygiène de base pour éviter tout risque inutile : bien la rincer et se laver les mains avant et après chaque utilisation. On évitera également de l’utiliser peu de temps après l’accouchement.
Cette solution périodique n’est pas la plus populaire en France face aux tampons et aux serviettes mais ne présentant pas de risques particuliers pour la santé, elle est avantageuse sur plusieurs points. Le fait qu’elle soit réutilisable la rend notamment intéressante sur le plan économique et écologique.