Sélectionner une page

Au sein d’une copropriété, l’ensemble des copropriétaires choisit un mandataire pour assurer la gestion de l’immeuble et suivre de près son bon fonctionnement. Ce mandataire, appelé « syndic », est un élément central de la copropriété. Ce dernier met tout en œuvre afin de prendre en compte les décisions prises par l’assemblée générale de copropriété. Il gère également les finances de la copropriété, mais aussi toutes les missions liées à la gestion courante.
Si vous vous demandez comment changer de syndic en cas de problèmes liés à la gestion de la copropriété, sachez que deux solutions s’offrent à vous.

Choisir un syndic de copropriété professionnel

Cette solution a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Un syndic professionnel sera au premier abord plus à même de répondre aux problématiques rencontrées par la copropriété.
Généralement, le syndic professionnel est un cabinet de syndic qui met ses compétences au service de la copropriété. Il est rémunéré pour l’ensemble de ses prestations. Pour agir comme professionnel, le syndic professionnel doit disposer d’une carte professionnelle et justifier d’une assurance financière (garantie).
Il existe des milliers de professionnels de la gestion de copropriété pour vous conseiller dans le changement de syndic. Compétent et informé, le gestionnaire fait souvent un très bon travail, mais les coûts sont élevés. De plus, il est parfois difficile de trouver un collaborateur qui se montre toujours disponible.

Choisir un syndic bénévole

Le rôle de syndic bénévole a la spécificité d’être occupé par un copropriétaire ou un conjoint au sein de l’immeuble. Il met ses capacités au service de l’ensemble des autres copropriétaires de l’immeuble.
S’il est non rémunéré et beaucoup moins cher qu’un professionnel, il doit cependant souscrire à une assurance qui couvre sa responsabilité civile.
Pour ces raisons financières, sachez qu’il est parfois préférable de recourir à un syndic bénévole pour les petites copropriétés bien qu’il est plus sécurisant de faire le choix d’un syndic professionnel.

Le vote par l’assemblée générale de copropriété

Quel que soit le choix du syndic, professionnel ou bénévole, il doit avoir lieu à la suite d’un vote de l’ensemble de l’assemblée générale des copropriétaires. Ce vote est organisé avant la fin du mandat de l’actuel syndic de copropriété.
Le changement de syndic se fait à l’issu du mandat du syndic, c’est-à-dire à la date d’échéance figurant au sein du contrat de syndic. Pour toute interrogation sur vos droits en temps que copropriétaire, renseignez-vous auprès du site sur service public.