Sélectionner une page

orsqu’elle se réveille ce matin-là, Holly, angoissée, se précipite dans la chambre de sa fille. Tatiana dort encore, paisible. Pourtant rien n’est plus comme avant en ce jour de Noël. Dehors, le blizzard s’est levé ; les invités ne viendront pas. Au fil des heures, ponctuées par des appels téléphoniques anonymes, Tatiana devient irascible, étrange, inquiétante. Holly se souvient : l’adoption de la fillette si jolie, treize ans auparavant, en Sibérie. Holly s’interroge : « Quelque chose les aurait suivis depuis la Russie jusque chez eux ? »

Esprit d’hiver, c’est ma première lecture pour le Challenge Cold Winter pour le thème : une histoire qui prend place à Noël. Je dois dire qu’entre la couverture plus que réussie à mon sens et la quatrième de couverture qui m’a de suite mise en haleine, ce choix de roman allait de soi. Néanmoins, je ressors de ma lecture plus que mitigée. Je m’explique.

D’abord, concernant l’histoire. Holly et son mari n’ont jamais pu avoir d’enfants. Ils décident alors d’adopter une petite fille en Sibérie afin de pouvoir donner de l’amour à un enfant qu’ils désirent tant. Cet enfant, c’est Tatiana. Elle a grandit et aujourd’hui, c’est une adolescente qui vit une vie somme toute assez banale mais heureuse avec ses deux parents adoptifs ; une vie américaine. 

Le jour de Noël au matin, le mari de Holly file à l’aéroport chercher ses parents venus fêter Noël chez eux. Holly et Tatiana quant à elles se retrouvent seules à la maison et doivent attendre les autres invités et préparer le repas. Seulement, en se réveillant ce matin là, Holly ressens un drôle de sentiment ; un sentiment de malaise. Elle ne cesse de se répéter que « quelque chose les a suivis depuis la Russie jusque chez eux ».

Finalement, Holly se décide de se mettre au travail bien qu’elle ressente toujours ce sentiment de malaise. Quant à sa fille, son comportement lui aussi est étrange. Sa mère le trouve  suspect et se demande ce qui ne va pas. Elle a bien quelques hypothèses, une dispute avec le petit-ami de sa fille par exemple, mais ne parvient pas à comprendre pourquoi Tatiana se comporte de façon si étrange en ce jour de Noël. 

Mais pour couronner le tout, une forte tempête de neige s’abat et paralyse la ville. Les routes sont bloquées. Verdict, aucun invité ne pourra se rendre chez Holly et Tatiana pour fêter Noël. Elles devront passer la journée uniquement toutes les deux. Et le comportement de l’adolescente ne va cesser d’être de plus en plus inquiétant au fil de la journée … jusqu’à ce que l’on comprenne enfin pourquoi.

Maintenant, mon avis. Ce thriller, j’en attendais beaucoup. Déjà, parce que j’adooooooreles sushis les thrillers qui se déroulent à huis clos. Mais finalement, j’ai un avis assez mitigé.

D’abord, Holly est un personnage auquel j’ai eu du mal à m’attacher. Elle s’apitoie trop sur son sort et se positionne trop en victime à mon sens. J’ai trouvé cela assez agaçant par moments, à tel point que je soupirais en lisant, c’est vous dire ! Quant à son mari, auquel Holly téléphone quelques fois, je ne l’ai pas trouvé compréhensif du tout avec sa conjointe ni très aimable, surtout lorsque l’on apprend certains évènements. J’ai franchement eu envie de lui passer un savon et lui dire « tu parles sérieusement à ta femme comme ça ? » Enfin, Tatiana est l’archétype de la gamine pourrie gâtée et capricieuse. Bref, je n’ai ressenti aucune empathie envers les personnages.

Mais passons. Outre le fait que les personnages ne m’ai absolument pas séduite, l’intrigue elle-aussi est plutôt moyenne. Déjà, j’avais deviné la moitié de la fin une fois arrivée à la cinquantième page … pas top quand on lit un thriller n’est ce pas ?  Du coup, je n’ai pas trouvé le dénouement très étonnant. L’auteure a laissé trop d’indices flagrants ! Il faudrait être aveugle pour ne pas avoir compris la situation de Tatiana avant la fin.

Malgré tout, j’ai tenu à poursuivre ma lecture jusqu’au bout. Puisque s’il y a bien un point positif à ce bouquin, c’est l’ambiance. Intrigante, angoissante. Bref, on n’a pas envie pour autant d’abandonner le livre puisque l’auteure a réellement su créer une atmosphère pesante et presque effrayante qui donne envie de poursuivre malgré l’omniprésence de longueurs et de répétitions.

En résumé, c’est un thriller que j’ai pris moyennement plaisir à lire  et qui ne restera pas franchement gravé dans mon esprit. J’ai lu beaucoup mieux mais cela reste quand même sympa à découvrir au moment de Noël. Si je n’avais pas deviné la fin, j’aurais sans doute apprécié davantage.